Cameroon-Douala

00237 697564085

Germany-Bremen

0049 17622393246

Email Address

contact@dedihealth.com

La notion d’urgence en Afrique – La phobie sociale

Chers tous,

pour cette nouvelle semaine nous recevons un nouveau cas, celui de madame Koffi (anonymement), qui devrait attirer l’attention d’une personne.

Victime d’une chute devant le grand portail de sa somptueuse villa, madame Koffi, 42 ans, est admise aux urgences d’un hôpital de la ville.

Après la brève récolte de données (anamnèse) par une infirmière, madame Koffi omet de mentionner qu’elle souffre de DIABÈTE et de VIH-SIDA, vu que le lieu d’après elle n’était pas indiqué. Pouvant encore s’exprimer, elle est renvoyée dans la salle d’attente avec son mari qui dans tous ses états élève l’écho de sa voix sans cesse.

Après 1h d’attente, elle tombe dans un coma et décède peu après.

A qui la faute?

Madame Koffi est morte d’une hyperglycémie liée aux complications du diabète. Le médecin révéla par la suite qu’elle n’était non plus soumise au traitement du SIDA. Son mari n’en savait d’ailleurs rien de ce qui était du Sida.

L’équipe soignante, à cause de l’affluence, n’a pas pu relever ses fonctions vitales dès son arrivée, vu que son cas ne semblait pas grave.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *